Espace Professionnels de santé

Cet espace est dédié exclusivement aux professionnels de santé concernés par la maladie de Parkinson et n’est pas destiné aux patients.

Nous ne pourrons être tenus pour responsable des conséquences, directes ou indirectes et/ou de tous dommages causés par une erreur ou une mauvaise interprétation des résultats ou des informations fournis par cet espace.

Il s’inscrit dans le projet AGIR-PARK, opération de mécénat du laboratoire Teva.

A quoi sert le bilan NP dans la prise en charge des patients parkinsoniens ?

Le bilan NP prend tout son intérêt dans :

  1. la contribution diagnostique  face aux différents syndromes parkinsoniens (Pillon, B. et al., 1996 ; Funkiewiez et al., 2005). Cette contribution peut être importante quand les troubles moteurs débutent et sont peu spécifiques, ou quand la pathologie est avancée et que les troubles moteurs sont inclus dans une pathologie démentielle.
  2. le suivi et l’orientation des patients quand leur autonomie décline. Les éléments cognitifs et/ou comportementaux peuvent en effet  avoir un retentissement sur l’autonomie du patient (Butterfield et al., 2010).
    Exemple : Impact des troubles cognitifs et comportementaux (comme l’apathie) sur la compliance médicamenteuse.
  3. le bilan préchirurgical de la MP : Cette intervention nécessite une sélection minutieuse des patients étant donné les implications des noyaux sous thalamiques dans le fonctionnement cognitif.
    Exemple : Critères  principaux d’inclusions :

    • Absence de phase de déclin spécifique
    • Atteinte dysexécutive non importante
    • Profil en mémoire épisodique non amnésique
    • Absence de démence avérée